Le marteau de charpentier est un des outils de base du bois de bout (charpentier). S’il est de moins en moins utilisé, notamment au profit des cloueurs mécaniques, il reste un outil indispensable et emblématique de la profession. Mais revenons un peu sur l’histoire du marteau. Utilisé depuis toujours comme élément de percussion, il permet de frapper sur un outil ou directement sur la matière. D’abord sous la forme d’une simple pierre, qui sera ensuite emmanchées à l’aide de corde, le marteau suit chronologiquement l’âge des métaux (cuivre, bronze et fer) pour trouver la forme actuelle qui le caractérise. C’est semble-t-il au moyen âge que l’usage du marteau non seulement se développe mais aussi se spécialise. En effet, les forgerons créent des marteaux spécifiques aux différents métiers et utilisations.

On trouve aujourd’hui un nombre incroyable de marteaux différents. Plusieurs milliers de formes existent, avec des variantes de poids… Les métiers de carrossiers ou de chaudronniers sont sans doute les activités qui nécessitent le plus de marteaux différents, avec des formes et des poids divers. Le marteau le plus connu reste le marteau de menuiser simple (en Europe) et le marteau de menuisier courbe (Pays Anglo-Saxons). Mais mon préféré reste le marteau de charpentier, avec sa pointe et son arrache-clou !! Concentrons-nous sur le marteau de charpentier Picard, l’un des meilleurs marteaux du marché, dont la forme et la conception sont restées quasiment inchangées depuis des décennies…

marteau de menuisier

Le marteau américain, caractéristique avec son arrache clou courbe

 

Les charpentes ne sont pas assemblées par clous ou visses. Les charpentes traditionnelles sont montées avec des assemblages traditionnels, principalement tenons et mortaises, mais aussi toutes sortes d’assemblages, tels les mi-bois, embrèvements, queues d’arondes et j’en passe… Les assemblages sont simplement chevillés et le principe de triangulation tient l’ensemble fort solidement. Seules les voliges sont clouées. Les clous forgés à la main sont restés onéreux jusqu’au début du XIXème siècle, lorsque le début de la révolution industrielle et le raffinement dans le traitement des métaux ont permis de produire des clous en grande quantité. C’est également à ce moment-là que l’outillage évolue. Produit de manière industrielle, les outils sont moins « uniques » mais également mieux conçus et plus abordables.

 

Le marteau de charpentier Picard est fabriqué dans une seule pièce d’acier. La frappe et le manche sont donc en un seul tenant. Le procédé de fabrication est relativement simple, des barres d’acier chauffées à rouge sont forgées mécaniquement jusqu’à leur forme finale dans des matrices. Plusieurs passages sous presse sont nécessaires pour lui donner sa forme précise. Les marteaux sous leur forme brute passent ensuite dans des grands tambours puis sont polis manuellement par un ouvrier. Les marteaux sont ensuite trempés dans un bain.  Pour fabriquer le manche en cuir, des lamelles de cuir percées sont empilées et l’on vient insérer le marteau en leur centre. Elles sont ensuite compressées, poncées puis vernies. Un dernier polissage de rigueur et le marteau est prêt à être utilisé !

Marteau de charpentier solide

Le véritable marteau de charpentier Picard avec son manche en cuir…