Bonjour à tous!!

Dans la catégorie « nos produits / vêtements » nous allons vous parler régulièrement de nos vêtements déjà en vente, des nouveautés ou d’informations relatives à une marque, un produit… Cette catégorie a pour objectif de vous faire découvrir et de vous familiariser avec les vêtements de qualité que nous proposons. Vous disposerez des commentaires en dessous pour apporter vos remarques ou vos questions, pour lesquelles nous apporterons toujours des réponses. Nous allons aujourd’hui vous parler du Largeot. Oui, ce fameux largeot, notre produit phare, qui se retrouve dans notre nom…

Le Largeot est un pantalon de travail traditionnel. C’est un pantalon en tissu lourd, destiné tout d’abord au travail manuel. De forme ample aux hanches et cuisses, sa forme rétrécit sur  les chevilles. En effet, la forme large du haut permet de se baisser et d’être à l’aise, tandis que le bas plus serré évite de trébucher. Il dispose en outre de poches, classiques, – à l’italienne-, d’une poche portefeuille souvent boutonnée, d’une poche mètre sur le coté droit et d’une poche pour la montre à gousset sur la ceinture.

L’origine du Largeot

Le largeot est né de plusieurs facteurs. D’une part la mode des pantalons « flottard », en vogue dans la première moitié du XIXème, qui conduit aux port des pantalons de cavaliers « à la hussarde » et les premières réflexions sur les vêtements propres aux travaux de force. C’est  Adolphe Lafont, considéré comme le « père » du largeot, qui industrialise pour la première fois ce pantalon et qui le rendit populaire. Ce tailleur Lyonnais dépose en 1896 sa marque, qui deviendra une entreprise du textile très importante de la région. Son premier modèle est un largeot pour les compagnons du bâtiment. Noir pour les charpentiers et couvreurs, crème pour les Tailleurs de pierre, il reprend les formes caractéristiques demi-hussard (large à la cuisse et rétrécie sur le mollet) et demi-ballon (large sur la cuisse, un peu moins sur le mollet et rétrécie sur la cheville).

poche pour montre à gousset sur un largeot taille haute

poche pour montre à gousset

Un mastodonte

Confectionné à l’origine dans un robuste velours Cosserat à grosses côtes, d’un poids de 650 Grammes au m2, le largeot devient très vite un véritable symbole pour les Coteries (on fera un autre article pour expliquer ce mot!). Le largeot est donc un pantalon imposant. La raideur du pantalon est renforcée par un apprêt à la colle d’os sur la face interne du velours.

L’ouvrier du bâtiment, même complètement ivre, doit pouvoir tenir debout grâce à son seul pantalon…

Le largeot ne doit pas être lavé, mais uniquement battu et brossé. La poche droite, passepoilée, accueille le mètre à branches, la jauge et le crayon tandis que la poche à gousset accueille généralement la craie à tracer ou même une gousse d’ail pour soulager les piqûres d’insectes…

 

 

deux couvreur en largeot photo grosvelours

deux couvreurs en largeot
photo grosvelours

Un costume de travail

Outre le pantalon, le charpentier endosse généralement le coltin ou  veste à col chevalière, parfois complété d’un gilet sans manches. Le « costume » de charpentier, mais surtout le largeot, est un véritable emblème pour des générations de Compagnons sur le tour de France dans les associations compagnonniques. Mais son usage ne se limite pas toujours aux compagnons, car il est porté par des milliers d’ouvriers dans les entreprises de bâtiment. Disponible aujourd’hui avec diverses options, avec des genouillères pour plus de sécurité et de confort, dans plus de matières ou parfois dans des formes originales (croisement du largeot allemand et français), le modèle traditionnel reste le plus vendu de nos jours…
Si l’on voit d’ailleurs une certaine volonté des fabricants de modifier ce pantalon, la forme reste quasiment inchangée depuis le XIXème siècle.

Aujourd’hui, Largeot et Coltin compte bien valoriser ce produit. Si nous distribuons également du vêtement « classique », le largeot est et restera notre principal produit, et nous allons toujours mettre en avant ceux fabriqués en France.