Jean & Denim

1- Le Laboureur est-il indépendant ?

Oui, l’entreprise Le Laboureur est 100% indépendante. Elle ne fait partie d’aucun groupe et n’appartient pas à d’autres fabricants de vêtements de travail. C’est une entreprise 100% française qui appartient à 100% à son dirigeant. Une bonne chose qui permet au Laboureur de s’affranchir de certaines contraintes et de rester libre dans ses choix :). Bien entendu, être indépendant, c’est aussi faire avec ses propres moyens, pas de multinationale pour sur-doser la trésorerie et l’investissement en machines ou en matières premières. Cela explique que parfois les délais de fabrication sont rallongés ou que les séries sont réalisées en quantité limitée.

2- Où se situe l’entreprise Le Laboureur ?

L’usine et les bureaux de Le Laboureur se situent en Saône-et-Loire, en Bourgogne. C’est un cadre idéal pour l’entreprise implantée depuis toujours à Digoin. Un point commun à nos deux entreprises, elles se situent toutes les deux en bord de Loire, l’une à l’est, le Laboureur, l’autre à l’ouest, Largeot & Coltin.

3- Combien de salariés compte Le Laboureur ?

Le Laboureur compte 16 salariés, quasiment que des couturières, qui travaillent à la production de vos vêtements préférés !

4- Le Laboureur vend-il en direct ?

Non, Le Laboureur ne vend pas en direct. L’entreprise passe par des détaillants qui possèdent pour la plupart des boutiques physiques et qui connaissent la distribution et sont capables, comme le fait Largeot & Coltin de proposer des gammes complémentaires à la marque. Le Laboureur est un fabricant, qui vend en “gros” et n’est pas habitué à vendre au détail, ce qui est un métier à part entière. Si vous passez par Digoin, n’hésitez pas à leur passer un coup de fil, il leur arrive parfois de fournir les locaux, au même prix que les distributeurs habituels (on vous voit venir, petits malins :).
le laboureur

5- Les vêtements Le Laboureur sont-ils fabriqués en France ?

Oui et… non ! Fabriquer 100% des vêtements en France à prix décent n’est aujourd’hui pas possible. Eh oui, si un largeot à 100 Euros TTC peut paraître cher, sachez que ce n’est rien pour un vêtement de qualité  fabriqué en France. Sur ce type de produit l’entreprise ne génère qu’une marge minime. Elle propose ainsi sur certaines gammes des articles manufacturés dans d’autres pays, notamment en Tunisie, ce qui permet d’équilibrer les comptes. Pour autant, nous sommes très heureux que Le Laboureur réalise en France à la fois le patronage, la coupe, toutes les opérations de couture et de finitions sur un produit, en utilisant la plupart du temps des tissus de haute qualité fabriqués en France ou en Allemagne.
Si un largeot ou un coltin est estampillé Made in France, c’est que, sauf peut-être le le tissu, 100% du vêtement est fabriqué dans les ateliers du Laboureur à Digoin.

6- Pourquoi les largeots moleskine ne sont pas en 100% coton ?

Cette question revient régulièrement. Il y a de nombreuses années, les tissus, notamment la moleskine, étaient en 100% coton. Aujourd’hui, la composition de la moleskine intègre du polyester, à hauteur généralement de 33%, soit environ un tiers de la composition.
La raison est fort simple, un tissu avec du polyester résiste mieux aux déchirures et à l’abrasion et il se tient mieux au lavage.
Vous allez dire que c’était plus résistant avant, mais c’était toujours mieux avant… Changer de tissu résulte de tests et d’expériences sur les produits et les tissus. À noter par ailleurs, que les matières en coton et polyester sont en moyenne plus chères, il ne s’agit donc pas là d’un choix économique, mais plutôt d’une volonté de toujours fabriquer le meilleur du vêtement de travail.
le laboureur

7- Pourquoi les largeots ne sont pas toujours exactement pareils ?

Il arrive parfois que les largeots, dans une même gamme, ou dans une même taille, ne soient pas 100% identiques.
Cela reste rare, surtout au niveau des tailles. Par contre, il peut arriver que la hauteur des boutons ne soit pas exactement la même entre deux pantalons, ou que la poche du coltin ne soit pas toujours placée exactement au même endroit. Il arrive parfois que la couleur ne soit pas tout à fait la même ou que les doublures des poches ne soient pas taillées dans le même tissu… Mais pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils sont faits de manière semi-industrielle, voire artisanale. Ainsi, c’est tout simplement parce qu’il y a des hommes et des femmes derrière la fabrication et que ce ne sont pas des machines. Idem pour les tissus, lorsque l’on change de rouleau, on change parfois de couleur. De notre côté, on trouve cela plus beau qu’autre chose, et sans les rendre uniques cela donne du cachet aux vêtements.

8- La qualité des produits Le Laboureur baisse-t-elle ?

La qualité des produits Le Laboureur n’est plus à prouver, mais comme indiqué plus haut, les vêtements Le Laboureur ne sont pas fabriqués de manière industrielle et les opérations manuelles (comme la pose des boutons), sont parfois délicates à réaliser. Il arrive que les rivets se détachent même si cela reste rare. Il parait que c’était mieux avant, mais en 8 ans de commercialisation de largeots, nous n’avons pas vu les retours et les plaintes augmenter. Nous pouvons donc considérer que non, la qualité ne baisse pas.
Par ailleurs, rappelez vous que vous les portez au travail, et quasiment quotidiennement. Ces vêtements sont donc soumis à rude épreuve… Il parait que Le Laboureur travaille sur un prototype de largeot en plomb et aluminium mais ça pèse un peu lourd dans le budget 🙂
le laboureur

9- Où peut-on acheter les vêtements Le Laboureur ?

Bonne question… Si on ne peut pas acheter en direct chez eux, comment peut-on se procurer les largeots et coltins ? Naturellement, vous allez en trouver sur internet. Attention cependant aux produits défectueux vendus moins chers (fin de série ou erreurs) ainsi que parfois même de copies.
Vous pouvez également en acheter chez des détaillants spécialisés. Pour connaitre le revendeur le plus proche de chez vous, il vous suffit d’envoyer un email ou d’appeler Le Laboureur qui pourra vous renseigner et vous rapprocher de son distributeur proche de chez vous.

Mais soyons sérieux, la meilleure façon de trouver l’article le Laboureur de vos rêves est encore de vous rendre sur la boutique Largeot & Coltin, vous y trouverez le plus grand stock de produits le Laboureur de France, des services remarquables et une équipe jeune dynamique et sympathique.

10- L’entreprise Le Laboureur va t-elle fermer ?

Ah, c’est la grande question que l’on se pose tous… Certains véhiculent l’idée que le fabricant va fermer ses portes. Pourtant, rassurez vous, l’entreprise Le Laboureur va bien et en aucun cas elle ne risque de fermer ! Nous devinons la source de telles interrogations… Monsieur Zélanti, le dirigeant actuel, va bientôt fêter ses soixante ans et il est vrai que la retraite, fort méritée, arrive à grands pas. Dans tous les cas, le futur repreneur n’aura pas de soucis à se faire. Nous continuerons de distribuer ces jolis vêtements et nous comptons sur vous pour ne pas arrêter d’en porter !